Vous trouverez sur cette page les projets dans lesquels le créneau d’excellence IPIMM est ou a été impliqué. Ces projets peuvent selon le cas avoir été soutenus par le programme PADS ou non.

Le créneau d’excellence IPIMM n’est pas un organisme incorporé. Sans existence légale officielle, le créneau ne peut être directement promoteur de projets. Chaque projet doit se réaliser sous la direction d’un organisme responsable.

Le CEGEP de Sept-Îles est l’organisme qui héberge le créneau IPIMM.

2015/16

Titre du projet Organisme responsable Envergure
Usine 4.0 ITMI 500 K$
Détails

Description
Le concept de l’Industrie 4.0 correspond en quelque sorte à la numérisation de l’usine. À travers le recours à l’Internet des objets et aux systèmes cyberphysiques, c’est-à-dire aux réseaux virtuels servant à contrôler des objets physiques, l’usine intelligente se caractérise par une communication continue et instantanée entre les différents outils et postes de travail intégrés dans les chaînes de production et d’approvisionnement. L’utilisation de capteurs communicants apporte à l’outil de production une capacité d’autodiagnostic et permet ainsi son contrôle à distance tout comme sa meilleure intégration dans le système productif global.

Le présent projet vise à utiliser le savoir-faire développé par l’ITMI en partenariat avec plusieurs PME et institutions, pour accompagner une cohorte d’entreprises associées au créneau ACCORD Ingénierie des procédés industriels, miniers et métallurgiques (IPIMM), afin qu’elles améliorent leur efficacité et leur compétitivité à travers l’adoption du concept d’Usine 4.0 ou Industrie 4.0.

La mondialisation des marchés, la compétitivité et la volatilité des prix des matières premières et des produits obligent les entreprises à être à l’affût de l’efficacité, de l’amélioration continue,  et à être en mesure de s’étalonner (benchmarker) et d’innover pour demeurer compétitives. La qualité des produits finis et le contrôle des coûts de production (par exemple, les opérations et la maintenance [O&M]) sont au centre des préoccupations des entreprises du Québec et du Canada dans la quête d’une compétitivité maximale.

Relativement au champ d’expertise de l’ITMI, l’Usine 4.0 peut concilier les principes de la maintenance prédictive et proactive (Diagnostics, Prognostics and Health Management [DPHM]), de l’informatique décisionnelle (Business Intelligence) et de la conception améliorée à travers des boucles de rétroaction (Smart Manufacturing).

Pour les entreprises participantes, l’application du concept de l’Usine 4.0 leur permettra de gérer quantitativement les opérations et la maintenance (O&M) dans le but de maintenir une haute fiabilité des actifs, de contrôler les coûts d’activité et de maintenance, et de garantir l’amélioration continue de leurs produits. Les entreprises seront aussi plus performantes pour répondre aux besoins de leur clientèle ainsi que pour entretenir leur relation d’affaires avec leurs clients et acquérir une nouvelle clientèle.

Objectifs du projet

Le projet vise dans son ensemble à permettre aux entreprises de la cohorte de maintenir ou d’améliorer leur compétitivité en fait de qualité des produits finis et de diminuer leurs coûts de production.

Pour les entreprises implantées dans la région, les avantages du projet et des technologies sont multiples :
Nouvelle filière industrielle de développement pour les PME (instrumentation, programmation, gestion et traitement de données);
Pour les PME fabricantes de pièces pour leurs besoins ou ceux de leur clientèle, possibilité de connaître en tout temps la condition de chaque pièce et la possibilité d’inférer les besoins de stockage, même après livraison chez un client;
Reconnaissance du niveau d’usure en temps réel pour les pièces coûteuses à produire ou imposant des délais de fabrication;
Permet aux PME fabricantes de choisir le nombre optimal de pièces à fabriquer pour assurer leur disponibilité, diminuer les coûts de production, etc.;
R&D et innovation favoriséseschez les PME fabricantes, car on peut prévoir avec plus de justesse les besoins de modification en ce qui a trait à la conception.

Titre du projet Organisme responsable Envergure
Série documentaire ITMI 50 K$
Détails

Description
Production d’une série d’épisodes documentaires de vingt minutes sur la thématique du train du Grand Nord et des innovations technologiques mises en œuvre dans la région de la Côte-Nord.

La série de trois films valorise les entreprises de la Côte-Nord et le développement de technologies à travers un fil conducteur intéressant pour le grand public : le train reliant Sept-Îles à Schefferville.

     

Ce train particulier vers le Grand Nord québécois, opéré par une entreprise autochtone, est tout à fait inconnu du grand public. Le transport de passagers par train dans les régions du Nord est même intéressant à l’échelle internationale.

Objectifs

Favoriser la promotion de l’expertise et du savoir-faire des entreprises du créneau IPIMM auprès des entreprises minières provenant du Canada et d’ailleurs;

Favoriser le démarchage pour de nouveaux contrats hors région.

Ce projet servira d’outil promotionnel pour faire ressortir la Côte-Nord non seulement comme une région ressource, mais aussi comme une région diversifiée où des innovations technologiques se créent selon les besoins particuliers du Nord québécois.

De plus, ce projet permettra de renforcer l’image du créneau IPIMM auprès des entreprises, du public et des grands donneurs d’ordres puisqu’à travers cette démarche, les entreprises nord-côtières, disposant d’une expertise et d’un savoir-faire reconnus, auront l’occasion de s’exposer à une nouvelle clientèle.

2014/15

Titre du projet Organisme responsable Envergure
Conception de wagons en aluminium pour le transport de minerai de fer CATE 1 M$
Étude sur le potentiel de marché lié aux pièces de rechange du domaine ferroviaire sur la Côte-Nord Chaire d’études sur la maintenance ferroviaire UQAC 50 K$
Sensibilisation sur les problèmes liés à la contrefaçon dans le marché de l’acier CATE 14 K$
Participation régionale au MEMO 2014 CATE 30 K$
Création d’un répertoire des capacités des entreprises nord-côtières CRÉ 56 K$